Crise des réfugiés. L’anémie intellectuelle et morale de la gauche

Albert Bastenier

Au sein du « petit monde » des professionnels de la politique, l’argument de la realpolitik a bon dos. Aujourd’hui, même au sein des partis progressistes, il finit par l’emporter. Face à l’urgent besoin d’une politique migratoire conséquente au sein de l’Union européenne, la congélation intellectuelle et morale ronge la gauche. De renoncement en renoncement, elle finira par y perdre sa raison d’exister.