Congo. La mort de prophètes désarmés

Jean-Claude Willame

Une fois encore, la mort a frappé à la tête de la République démocratique du Congo. L’hypothèse d’un "libérateur", dont la légitimité n’est pourtant pas contradictoire avec le récit des mythes fondateurs en Afrique, a bien du plomb dans l’aile, d’autant plus que, dans l’Afrique moderne, elle ne s’est guère accompagnée de formes de gouvernance autres que celle d’un autoritarisme d’origine coloniale. Dans le camp de ceux qui veulent être des médiateurs de crise, il faut s’interroger aussi sur les tabous, les maladresses et l’indifférence qui ont pu contribuer à renforcer le despotisme des pouvoirs africains.