Comprendre le basculement dans la violence jihadiste

Corinne Torrekens

Quatre grandes sphères de facteurs permettent d’expliquer l’oubli des barrières morales et le basculement dans la violence, et on ne peut faire l’impasse sur une analyse de la responsabilité de nos sociétés. Quant au rôle de l’islam, on se trouve davantage face à « une islamisation de la radicalité que d’une radicalisation de l’islam » (Olivier Roy). L’actuelle logique sécuritaire devra s’accompagner d’actions de long terme comme l’emploi, l’enseignement, la cohésion sociale.