Comment peut-on (ne pas) être libéral ?

Hervé Pourtois

Loin d’être absurde, l’idée d’un libéralisme social, aujourd’hui soutenue par d’aucuns, peut trouver sa justification dans une philosophie politique qui, depuis ses origines, s’est attachée à penser les règles et les conditions nécessaires à l’exercice de la liberté individuelle. Dans la mesure où celles-ci incluent l’accès à des ressources matérielles garantissant l’indépendance socioéconomique de chacun, un libéralisme conséquent ne peut qu’adhérer au projet de l’État social. Toutefois cette adhésion se fonde sur une conception de la liberté comme indépendance à l’égard de toute contrainte sociale qui doit être distinguée de l’idéal d’autonomie et du sens de la règle sociale promus par la tradition philosophique républicaine. Celle-ci offre par conséquent l’alternative philosophique la plus sérieuse au libéralisme politique.