Chronique de crise (1) : « De mensen leven hier en nu »

André Jakkals

Curieux mois de septembre. Terne rentrée. Comme si chacun retenait son souffle et n’osait s’avancer jusqu’au cœur du débat budgétaire et social. Un débat qui fondamentalement porte sur le « vivre ensemble », sur les rapports entre les Belges et leur État, entre les entreprises et les travailleurs, entre les Belges et les générations futures, entre les Belges et leur environnement. Mais on ne le prend pas comme tel. Ou si peu.