Cameron offre de l’« amour sévère » aux « classes criminelles »

David D’Hondt

Voilà des mois que David Cameron et son gouvernement de centre droit nous expliquent comment la « Big Society » va changer le paysage de la société britannique. L’État ne peut pas tout faire, c’est à vous de faire quelque chose pour votre communauté, qu’ils disaient. À croire qu’ils ont été entendus en ce mois d’aout 2011 lorsque des milliers de personnes sont descendues dans les rues des grandes villes d’Angleterre. Par contre, il ne semble pas que Cameron avait prévu une interprétation aussi « libérale » de son projet sociétal.