« C » comme C.D.H. ou comme C.D.&V. ?

Hervé Cnudde

Le 29 septembre 2001, le Christelijke volkspartij réuni en congrès à Courtrai décidait de changer son sigle en C.D.&V., maintenant, apparemment contre vents et marées, le « C » chrétien dans sa nouvelle appellation de « Christen-demokratisch & Vlaams ». Le 18 mai 2002, par contre, au Palais des Congrès de Bruxelles, le P.S.C. décidait d’abandonner le « C » de « chrétien » pour le « H » de « Centre démocrate humaniste ». Un numéro récent de La Revue politique, éditée par le centre d’études commun aux deux partis, permet d’éclairer les raisons de la contradiction entre ces deux démarches en publiant la traduction française des actes d’une journée d’études sur le pluralisme, tenue le 4 mai 2002 par la commission du suivi du congrès C.V.P. de Courtrai.