Brève présentation de la note Marcourt

Jean-Émile Charlier

Nul ne sait ce qu’il sera advenu de la note au gouvernement de la Communauté française, dont l’objet est le paysage de l’enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles, signée du ministre de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, quand paraitra ce numéro de La Revue nouvelle. Après avoir été abondamment commentée et analysée pendant l’été, elle aura donné lieu à quelques déclarations qui en ont rejeté certains éléments, sans aucune ambigüité. À la mi-février, les discussions autour de la note sont suspendues, d’autres dossiers se sont imposés et l’urgence de redessiner le paysage de l’enseignement supérieur n’apparait plus avec la même évidence que voici quelques semaines. Si elle a beaucoup circulé dans tous les milieux concernés, cette note n’a toutefois pas été diffusée dans le public, il est donc opportun, avant de la commenter, de la présenter brièvement.