Be.One, le pari des minorités

Corinne Torrekens
partis politiques, Be.One.

Il y a quelques jours, Dyab Abou Jahjah, ancien leadeur de la Ligue arabe européenne (AEL), et ses colistiers lançaient le parti Be.One, le parti pour la paix et la justice, avec comme priorités l’égalité radicale entre citoyens, la lutte contre le grand capital, la décolonisation et l’affirmation de Bruxelles comme Région à part entière. Le parti entend présenter des listes aux élections locales, régionales et fédérales en Flandre et à Bruxelles.