Avortements sélectifs au Caucase du Sud : une préférence de genre ?

Sophie Hohmann

En Arménie, en Géorgie et en Azerbaïdjan, des avortements sélectifs déséquilibrent le rapport entre le nombre de naissance de filles et de garçons. Comment expliquer cette préférence pour les garçons ? Les raisons culturalistes ou ethnocentrées ne suffisent pas.