Avant que les riches fassent complètement sécession

Thomas Lemaigre

Faut-il limiter les plus hauts salaires « en temps de crise », ont titré en substance, chacun à leur tour, tous nos journaux d’information depuis deux ans. Comment en est-on venu presque quotidiennement, déjà avant les affaires Cahuzac et Offshore Leaks, à mettre en cause dans la même phrase interdiction des parachutes dorés, les intérêts notionnels et les paradis fiscaux ? Que l’on soit éditorialiste ou responsable politique, on est désormais plus prompt à appeler de ses vœux une limitation des rémunérations des tradeurs, voire des patrons qu’à partir en croisade contre la rage taxatoire… Y a-t-il quelque chose qui est en train de changer ?