Aux antipodes du principe de précaution. Les agrocarburants à l’épreuve de Fukushima

François Polet

La catastrophe en cours à Fukushima invite à redoubler d’efforts - politiques, financiers, techniques - pour accroitre radicalement la part de renouvelable dans notre bouquet énergétique. Mais pas n’importe comment. Car cette même catastrophe invite aussi à remettre en question la politique européenne en matière d’« agrocarburants », tant l’attitude des décideurs face aux preuves des risques sociaux et environnementaux majeurs qu’elle entraine est à rapprocher de celle qui a trop longtemps prévalu en matière de risque nucléaire.