Autour de Thierry Maertens. Témoignage

frère Jean-Marie

Thierry Maertens avait créé un cursus (un an) d’étude et de pratique à la lumière du Concile. Nous étions une vingtaine de tous âges, religieux, diocésains, missionnaires, plus ou moins convaincus et intéressés, poussés par leur évêque ou ayant demandé d’en être. Le programme comportait des conférences sur la morale, sur la psychologie du comportement en public, sur les rites, sur le rôle du prêtre, du diacre, du laïc dans l’Église, dans sa communauté paroissiale ou religieuse, etc. Les textes théologiques fondant cela ne furent que partiellement produits, peu ou pas expliqués au clergé et aux fidèles. Le Concile fut cassé prématurément. La curie fit le ménage et jeta l’ancre.