Au cœur des agences de notation

Fabienne Collard

Le 10 novembre 2011, l’agence de notation Standard & Poor’s annonce « par erreur » à certains de ses abonnés qu’elle compte dégrader la note de la France (un triple A)... avant de se rétracter. Et c’est tout un pays qui tremble. Car les marchés, eux, ne retiennent que cette fausse annonce, avec pour conséquence que l’écart entre les taux des obligations à dix ans de l’Allemagne, autre pays noté triple A, et de la France atteint un nouveau record depuis la création de la zone euro. Trois agences dominent le secteur de la notation au plan international : Standard & Poor’s, Moody’s et Fitch Ratings. Leur influence dérange de plus en plus, mais leur utilité n’est à ce jour pas démentie.