Aménager son autonomie en habitat groupé

François Demonty

Des formes d’habitat collectif comme l’habitat groupé connaissent un regain d’intérêt en Belgique, notamment, depuis les années 2000. Quelles sont les motivations des individus qui optent pour ce choix résidentiel ? Et comment envisagent-ils leur vie collective quotidienne dans notre société où la norme sociale du logement individuel (unifamilial) est dominante ? L’habitat groupé constitue un support pour ces individus qui intervient sur trois plans principaux, dans leur rapport au groupe, à l’espace et au projet. Et si, loin d’assister à sa disparition, il s’agissait ici d’un aménagement de la norme de l’autonomie individuelle dans un contexte collectif ? L’enjeu pour ces habitants serait alors, tant dans leurs discours que dans leurs pratiques, de faire en sorte que la vie collective soit en permanence considérée comme un choix et non une contrainte, de former de l’être-ensemble sans se renier soi-même.