Alzheimer : du mythe à la « voix » des malades et de leurs proches

Sylvie Carbonnelle

L’émergence de l’inquiétude face à la démence sénile, qui va jusqu’à un discours alarmiste, date du XXe siècle et trouve son origine dans les mutations de la société industrielle qui exige que l’individu soit performant. Ce discours terrifié et terrifiant, peut-être de l’ordre du mythe, entraine stigmatisation et exclusion au détriment des soins et de l’écoute à accorder aux personnes âgées et à leurs proches.