Allemagne. Interdire l’extrême droite ? Lucide et téméraire

Marcel Delvaux

Le 30 janvier dernier, le gouvernement fédéral allemand est passé aux actes en traduisant en requête auprès de la cour constitutionnelle de Karlsruhe la décision qu’il avait adoptée le 8 novembre 2000 d’entamer une procédure pour anticonstitutionnalité contre le parti national-démocrate d’extrême droite (Nationaldemokratische Partei Deutschlands, NPD). Le gouvernement fédéral, soutenu, bien que cela n’eût pas été nécessaire, par le Bundestag et par le Bundesrat (chambre des Etats fédérés), s’engage ainsi non seulement sur une voie discuté et discutable aux yeux de certains, mais aussi sur un terrain qu’il connait bien.