Agglomération bruxelloise

• le 9 janvier 2016
Belgique (België), Bruxelles (Région) / Brussel (Gewest), Communautaire, FDF, PLDP, Agglo, Frontière linguistique (Taalgrens / Sprachgrenze).

Agglomération bruxelloise / Brusselse Agglomeratie (1971-1989)

L’Agglomération bruxelloise était un niveau de pouvoir supra-municipal mis sur pied en 1971 et « coiffant » les 19 communes de la région linguistique bilingue de Bruxelles-Capitale. « L’Agglo » fonctionna tant bien que mal jusqu’à la création de la Région bruxelloise en 1988-1989.

« L’Agglo » était censée exercer des compétences jusqu’à alors réservées aux seules communes non fusionnées : aménagement du territoire, développement économique, environnement, gestion des déchets, protection civile, transports publics, urgences médicales, etc.

L’Agglomération était dotée d’un Conseil (assemblée législative, divisée en deux groupes linguistiques) et d’un Collège (exécutif, composé selon la parité linguistique). Pour les compétences en matière de Culture et d’Enseignement, deux commissions étaient créées : CCF (Commission de la Culture française) et NCC (Nederlandse Cultuurcommissie).

Le 21.11.1971, les premières (et uniques) élections du Conseil d’Agglomération étaient organisées. Le Rassemblement bruxellois (RB : cartel FDF-PLDP) parvint à obtenir la majorité absolue, entre autres en inscrivant sur sa liste électorale des Bruxellois néerlandophones.

Rapidement, l’Agglomération tourna à vide. D’une part, des dissensions apparurent au sein du Rassemblement bruxellois, lequel éclata et céda la place à d’autres majorités, toujours dominées par le FDF. D’autre part, les décisions du Collège furent souvent bloquées par les pouvoirs de tutelle qu’étaient alors le ministère (national) de l’Intérieur et la Province de Brabant (pas encore scindée).

En 1988-1989, l’Agglomération a été de facto diluée dans la Région de Bruxelles-Capitale, dont le premier Parlement a été élu le 18.06.1989.