Discussion 1/6/18 : Colonisation et construction identitaire des pays colonisateurs

Dans le sillage de notre dossier « Hantise (dé)coloniale » publié récemment (2018/n°1), nous vous invitons à une discussion avec Guillermo Kozlowski (La Revue nouvelle, Collectif Formation Société) et Luis Martinez Andrade (chercheur postdoctoral au Collège d’études mondiales/FMSH) sur la manière dont le processus colonial a contribué à façonner l’identité, au sens large, des pays colonisateurs.

Vendredi 1 juin 2018 de 18h à 20h

librairie Par Chemins
rue Berthelot 116 à 1190 Forest

Comment la colonisation a-t-elle permis l’émergence d’une conscience de supériorité des pays colonisateurs vis-à-vis des autres peuples ?
Quelle est la place de cette conscience dans la vision que « l’Occident » a de lui-même et des autres ?
Le processus colonial n’a-t-il pas légitimé un mode spécifique de rationalité au détriment des autres conceptions qu’on peut en avoir, s’arrogeant ainsi le monopole de la « Raison » ?

Et, de ce fait, la colonisation n’a-t-elle pas été aussi un processus essentiel dans l’éclosion de la « modernité » occidentale sous ses divers aspects ? Les ressources — économiques, politiques, symboliques, etc. — dont elle a pourvue à l’Occident n’ont-elles pas contribué à lui donner son visage actuel, et en particulier sa volonté dominatrice ?

Les discutants proposent de prendre appui sur ces questionnements en partant de l’histoire de la colonisation des Amériques par l’Espagne. Ce sera l’occasion d’exposer certaines idées des courants de pensée décoloniaux d’inspiration latino-américaine, encore peu connus en Belgique alors même qu’ils sont d’une grande vitalité. La discussion pourra ensuite s’élargir sur l’histoire et l’identité d’autres pays colonisateurs, et en particulier celles de la Belgique.

Bienvenue à tous !

avec le soutien de la Cocof